Recherches croisées Aragon / Elsa Triolet, n°13

Aragon et l’histoire ; Elsa Triolet et Les Lettres Françaises ; Aragon, arts et Intertextes ; correspondance avec le jeune poète H.Droguet, etc., autant de sujets proposés dans le treizième numéro de cette série consacrée à Aragon et Elsa Triolet.

Ce treizième numéro de la série Recherches croisées Aragon / Elsa Triolet comporte trois dossiers, un ensemble de lettres inédites et une interview d’Aragon inédite en français. Plusieurs chercheurs se sont penchés sur les liens de l’œuvre d’Aragon avec l’histoire : Marie-France Boireau examine le paradoxe qui inscrit les premiers romans du Monde réel à la fois dans la certitude militante mais aussi dans la hantise, tragique, de la fatalité de la guerre. Deux articles portent prioritairement sur Les Communistes d’Aragon, examinés sous l’angle de l’opposition structurante entre bonnes et mauvaises histoires (Aurore Peyroles se réfère aux travaux sur le storytelling de Salmon et Citton) et sous celui d’un épisode de la Seconde Guerre mondiale narrant le sacrifice de soldats africains en mai 1940 : cet épisode est mis en relation avec le traitement de la question coloniale et raciale chez Aragon du surréalisme jusqu’au début des années 1950 (Corinne Grenouillet). Avec l’historien Erwan Caulet, le regard porté sur Aragon se décentre, car il interroge l’écrivain comme critique littéraire (dans Les Lettres françaises) au miroir de son appartenance à la critique littéraire communiste prise dans son ensemble. Comme Erwan Caulet mais d’un point de vue plus stylistique, Julie Morisson s’attache aux articles de critique d’Aragon parus dans les années 1953-1955 dans Les Lettres françaises : constitués sur un modèle « conversationnel », marqués par une prose sensible à la lisière du poétique, ils se détachent par leur singularité sur un fond de débats sur l’Art de parti. Dans le dossier Elsa Triolet, Marianne Delranc montre comment Elsa Triolet a participé à la diffusion et à la connaissance en France des structuralistes et formalistes russes qui comptaient au nombre de ses amis et comment elle utilise Les Lettres françaises en 1968 pour riposter aux attaques de la revue russe Ogoniok contre Lili Brik, la « veuve » de Maïakovski.

Le dossier « Aragon, arts et intertextes » révèle la richesse et la complexité du dialogue qu’Aragon a entretenu avec la peinture : Maryse Vassevière se penche sur un pan de l’œuvre inexplorée, les articles que l’écrivain consacre à la peinture soviétique dans les années 1950 et où se joue un dialogue avec Breton. Josette Pintueles étudie l’illustration de L’Œuvre poétique dont l’architecture contribue, par les jeux d’écho, intertextuels ou interpicturaux, à faire circuler le lecteur à l’intérieur d’un Tome ou d’un Tome à l’autre. Quant à Patricia Principalli-Richard, elle montre les répercussions d’une lecture d’enfant, Le Général Dourakine, sur l’imaginaire d’Aragon et sur l’invention du personnage de Simon Richard dans La Semaine sainte.

Des lettres inédites d’Aragon à des « jeunes gens » des années 1970, en particulier au poète Henri Droguet (qu’il publia dans Les Lettres françaises), ainsi qu’une interview inédite en français au magazine italien Rinascita (datant de 1968) bouclent ce numéro 13.

ARAGON ET L’HISTOIRE

Marie-France Boireau – Le sentiment du tragique dans les premiers romans du Monde réel ;
Erwan Caulet – Portrait de groupe avec Aragon ;
Aurore Peyroles – « Bonnes » et « mauvaises » histoires : Les Communistes ou la « contre-scénarisation » faite roman ;
Corinne Grenouillet – Soldats africains et question coloniale dans l’œuvre d’Aragon.

ELSA TRIOLET

Marianne Delranc-Gaudric – Elsa Triolet, Lili et Ossip Brik, Maïakovski, Jakobson, Aragon : une constellation créatrice (Les Lettres françaises, 1968).

ARAGON, ARTS ET INTERTEXTES

Maryse Vassevière – Aragon et la peinture soviétique ;
Josette Pintueles – Les illustrations de L’Œuvre Poétique d’Aragon ou comment faire circuler le lecteur ;
Julie Morisson – Le discours critique d’Aragon sur l’art dans les années cinquante ;
Patricia Richard-Principalli – Aragon lecteur de la comtesse de Ségur.

ARAGON ET LES JEUNES GENS – CORRESPONDANCES INÉDITES

Marianne Delranc-Gaudric – Aragon, Éluard, et les mystères de Paris ;
Henri Droguet – Rencontre avec Aragon ;
Lettres d’Aragon à Henri Droguet.

INTERVIEW D’ARAGON

Maryse Vassevière – Une interview de 1968 ;
« Conversazione con Aragon » / Entretien d’Aragon avec Maria Antonietta Macciocchi et Giansiro Ferrata (Rinascita, n° 8, 23 février 1968, p. 21-26).

Sous la direction de : Grenouillet Corinne
Numéro Numéro 13
Première édition
Langue : français
Nombre de page : 256
Dimensions (Lxl) : 24 x 15.5 cm

20,00  TTC

Sous la direction de : Grenouillet Corinne
Date de parution : 13/02/2012
Nombre de pages : 256
EAN : 9782868204868

Voir également

Révolution et mystique

Révolution et mystique

Les protagonistes de November 1918 d’Alfred Döblin
À travers l’étude des protagonistes du récit d’Alfred Döblin, de leurs caractères, de leurs aspirations politiques, morales et religieuses, Révolution et mystique propose une analyse complète de l’histoire de la révolution allemande de 1918.
Cocteau, l’opium aux trousses

Cocteau, l’opium aux trousses

Correspondance inédite et illustrée avec le poète (1928-1929)
Cocteau, l’opium aux trousses, document exceptionnel pour l’histoire littéraire du xxe siècle, contient la correspondance complète et inédite qu’entretint Jean Cocteau avec un jeune prince roumain, Georges Greciano (1906-1976).
Recherches germaniques hors-série n° 17/2022

Recherches germaniques hors-série n° 17/2022

Humains, plus qu'humains, posthumains. Nouveaux questionnements de la science-fiction actuelle / Menschen, Übermenschen, Nachmenschen. Neue Themen der aktuellen Science Fiction
Hillard Anne-Sophie et Repussard Catherine
L'avènement du post-humain n’est plus saisi par la science-fiction actuelle comme cette « éternelle conspiration des robots » (I. Asimov). L’inéluctable « obsolescence de l’homme » (G. Anders) semble lentement s’estomper au profit de l’affirmation de l’affect(ion) face au monstre biomécanique artificiellement créé.
L’empire de la presse

L’empire de la presse

Une étude de la presse coloniale française entre 1830 et 1880
L'étude des périodiques parus dans les territoires coloniaux français (1830-1880) permet de comprendre comment la presse a contribué à la fabrication d’une identité coloniale complexe. Une des premières analyses systématiques de cette littérature en situation.

Inscrivez-vous
pour être tenu informé de notre actualité et de nos parutions

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialité
pour plus d’informations.