Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n°53/2023

[Auto]biographies philosophiques

De Descartes à Foucault, de Rousseau à Nietzsche, de Sartre à Hannah Arendt, les philosophes se sont souvent adonnés à l’autoportrait, que ce soit sur le mode de la confession intime, de l’introspection méditative ou de l’autobiographie dite « intellectuelle ». Mais quelle place devons-nous accorder à ces textes ?

Les philosophes se sont souvent adonnés à l’autoportrait, que ce soit sur le mode de la confession intime, de l’introspection méditative ou de l’autobiographie dite « intellectuelle », par une formule d’usage qui frise le pléonasme. Et si, en effet, le philosophe est un animal qui se raconte et qui veut paradoxalement être rendu méconnaissable en même temps que reconnu, quelle place devons-nous accorder à ces textes au sein des corpus philosophiques plus classiques ? Quels rapports à la vérité, à la sincérité ou au mensonge s’y nouent ? Ces textes sont-ils de simples à-côtés de l’œuvre, un chemin possible de la vulgarisation scientifique, ou bien un mode de pensée philosophique original qui s’essaye en première personne ? Ce sont ces questions qui sont étudiées ici, de Descartes à Foucault, de Rousseau à Nietzsche, de Sartre à Hannah Arendt, et jusqu’au sein du discours contemporain.

Les philosophes se sont souvent adonnés à l’autoportrait, que ce soit sur le mode de la confession intime, de l’introspection méditative ou de l’autobiographie dite « intellectuelle », par une formule d’usage qui frise le pléonasme. Et si, en effet, le philosophe est un animal qui se raconte et qui veut paradoxalement être rendu méconnaissable en même temps que reconnu, quelle place devons-nous accorder à ces textes au sein des corpus philosophiques plus classiques ? Quels rapports à la vérité, à la sincérité ou au mensonge s’y nouent ? Ces textes sont-ils de simples à-côtés de l’œuvre, un chemin possible de la vulgarisation scientifique, ou bien un mode de pensée philosophique original qui s’essaye en première personne ? Ce sont ces questions qui sont étudiées ici, de Descartes à Foucault, de Rousseau à Nietzsche, de Sartre à Hannah Arendt, et jusqu’au sein du discours contemporain.

Dossier

Alexis Anne-Braun, Édouard Mehl : Introduction

Pierre Macherey : Foucault historien de soi-même ?

Édouard Mehl : Les métaphores du chemin et les métamorphoses du moi dans l’auto-fiction cartésienne

Guillemette Leblanc : La visée anthropologique de l’écriture de soi chez Jean-Jacques Rousseau

Laurent Fedi : Auguste Comte par lui-même. Le lien organique entre la vie et le système

Nicolas Quérini : La pratique nietzschéenne de l’autobiographie

Arnaud Tomès : L’illusion biographique. Vie et vérité chez Sartre

Alix Bouffard : Les individus et leur génération : biographie et histoire chez Sartre

Clara Piraud : Comment raconter les vies humaines. La figure du poète-historien antique chez Hannah Arendt

Alexis Anne-Braun L’entremêlement de la théorie et de la vie


Varia

Quentin Blaevoet : Hajime Tanabe, de la réfutation de l’idéalisme subjectif au mysticisme religieux

Hajime Tanabe 田辺元 : Du jugement thétique (1910)

Hajime Tanabe 田辺元 : Sur la théorie de la liberté de Kant (1918)

Satoshi Urai 浦井聡 : L’ontologie sociale de Tanabe Hajime. De la « logique de l’espèce » à la « logique de l’Amour »

Numéro 53
Première édition
Nombre de page : 290
Dimensions (Lxl) : x cm

18,00  TTC

Thématique(s) :
Date de parution : 24/05/2023
Nombre de pages : 290
EAN : 9791034401628

Voir également

Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n°55/2024

Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n°55/2024

Le partage d’une voix – Jean-Luc Nancy
Espinet David et Rogozinski Jacob
Un hommage à la pensée de Jean-Luc Nancy, l'un des fondateurs des Cahiers philosophiques de Strasbourg.
ARTEFACT n°20/2024

ARTEFACT n°20/2024

Technology as a Resource: Material Culture and Processes in the Pre-Modern World
Hilaire-Pérez Liliane, Riello Giorgio, et Gerritsen Anne
Ce nouveau numéro s'interroge sur le sens donné aux techniques et aux processus de changement au prisme d’approches comparatives et globales.
Jean Héring : Phénoménologie et philosophie religieuse

Jean Héring : Phénoménologie et philosophie religieuse

Serban Claudia et Camilleri Sylvain
Une réédition de la thèse de Jean Héring, parue en 1925 et qui a eu une importance considérable pour le développement de la phénoménologie en France. Elle est annotée et accompagnée de textes inédits et d’études.
Ktèma n°48/2023

Ktèma n°48/2023

Traitement du passé et construction de la mémoire chez les auteurs de la Seconde Sophistique
Lenfant Dominique
Un dossier sur la Seconde Sophistique et son traitement du passé, qu’il soit mythologique ou historique.

Inscrivez-vous
pour être tenu informé de notre actualité et de nos parutions

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialité
pour plus d’informations.