Le voyage au féminin

Perspectives historiques et littéraires (XVIIIe-XXe siècles)

Qu’ont à nous apprendre les voyages du 18e au 20e siècle, au travers de leurs écritures, publiées ou intimes ?

Les auteurs de ce recueil cherchent à mesurer l’apport et à interroger les principaux acquis de deux décennies de recherches sur l’expérience des femmes voyageuses et sur leurs différents témoignages littéraires, qu’ils relèvent de la production imprimée ou des écritures intimes. L’analyse porte d’abord sur les ambiguïtés du regard féminin, à la fois caractérisé par une forme d’empathie pour l’Autre, spécialement pour la femme autochtone ou indigène, et simultanément porteur de préjugés de type national ou de type colonial sur les pays visités et sur leur société. Se trouve questionnée ensuite la manière dont ces femmes accèdent, au sein de l’espace public, à une visibilité et à une dignité nouvelles, en tant que femmes auteurs et en tant que sujets, grâce à des formes renouvelées de l’écriture viatique (qu’elle soit simple passe-temps ou témoignage élaboré) et grâce aux épreuves et aux difficultés que suppose la pratique même des voyages.

Les sujets choisis concernent la période contemporaine, depuis les Lumières et le romantisme jusqu’au milieu du 20e siècle, et traitent le voyage comme démarche d’émanci­pation (comtesse d’Agoult ou personnages féminins des romans de George Sand) et comme démarche de connaissance (regard des Anglaises sur l’Algérie coloniale, reportages aux États-Unis de journalistes ou d’enseignantes), avec ses succès et aussi ses faux-semblants.

 

 

PRÉSENTATION
Nicolas Bourguinat – Voyage et genre, une interrogation renouvelée

LE VOYAGE FÉMININ ENTRE RÉEL ET IMAGINAIRE
Denise Brahimi – Les femmes voyageuses, de l’espoir à la désillusion (1830-1930)
Nicolas Bourguinat – Franz Liszt et Marie d’Agoult sur les routes de Suisse en 1835 : un voyage d’un autre genre
Christine Peltre – Du Bain turc au Gulistân : Anna de Noailles et le voyage à Constantinople (1887)

LE VOYAGE FÉMININ, UNE EXPÉRIENCE ORIGINALE DE L’ALTÉRITÉ
Madeleine van Strien-Chardonneau – Trois voyageuses en Hollande : Anne-Marie du Boccage (1750), Stéphanie-Félicité de Genlis (1776), Louise Colet (1857)
Rebecca Rogers – Décrypter le regard national : voyageuses anglaises et françaises en Algérie au 19e siècle

DU REPORTAGE AU TOURISME CULTUREL
Anne-Caroline Sieffert – Thérèse Bentzon : itinéraires d’une Française aux États-Unis (1840-1907)
Whitney Walton – Des enseignantes en voyage : les rapports des boursières Albert Kahn sur la France et les États-Unis, 1898-1930

Sous la direction de : Bourguinat Nicolas
Numéro Numéro 14
Première édition
Langue : français
Nombre de page : 154
Dimensions (Lxl) : 24 x 16.5 cm

16,00  TTC

Sous la direction de : Bourguinat Nicolas
Collection : Sciences de l'histoire
Thématique(s) :
Date de parution : 08/12/2008
Nombre de pages : 154
EAN : 9782868203731

Voir également

Recherches germaniques hors-série n°19/2024

Recherches germaniques hors-série n°19/2024

Naturaliser les arts ? Anthropologie et esthétique depuis 1850
Hahn Marcus, Petereit Elisabeth, Rot Avraham, et Trautmann-Waller Céline
Une analyse des relations réciproques entre art et lois de la nature, et du rôle de l’art dans la sphère sociale et politique depuis le XIXe siècle.
L’amitié dans la littérature de voyage

L’amitié dans la littérature de voyage

Usages et représentations (XVIIIe-XXe siècle)
Bourguinat Nicolas et Dziub Nikol
Entre histoire et littérature, une exploration du rôle et de la place de l'amitié dans la littérature de voyage du XVIIIe au XXe siècle.
« Nous nous en allons aux cyclones »

« Nous nous en allons aux cyclones »

Anthologie d’écrits de femmes exilées au XIXe siècle
Dupont Alexandre
De la Révolution française aux révolutions russes, de Louise Michel à Jenny Marx, nombreuses sont les femmes qui ont dû partir pour l’exil. Leurs textes révèlent des militantes actives qui ne sont pas parties seulement pour suivre leurs pères ou leurs maris, mais bien parce qu’elles étaient des actrices politiques à part entière.
Jean Héring : Phénoménologie et philosophie religieuse

Jean Héring : Phénoménologie et philosophie religieuse

Serban Claudia et Camilleri Sylvain
Une réédition de la thèse de Jean Héring, parue en 1925 et qui a eu une importance considérable pour le développement de la phénoménologie en France. Elle est annotée et accompagnée de textes inédits et d’études.

Inscrivez-vous
pour être tenu informé de notre actualité et de nos parutions

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialité
pour plus d’informations.