Imitation et vérité en littérature

Origine et devenir d’une mutation

Réflexion sur la littérature et son évolution dès le 12e siècle.

Il se peut que les arts, notamment la littérature, relèvent de la fameuse mimèsis telle que Platon ou Aristote l’ont formulée. Mais lorsque l’imitation (sa théorie, sa pratique) a fait retour, non pas à la « Renaissance », comme on le croit aisément, mais au 12e siècle, ce n’était pas qu’on reprenait leurs textes encore ignorés : c’était le signe d’une mutation profonde, qui, dans la pensée et la spiritualité, touchait à la conception même de la vérité. Celle-ci tentait d’échapper à son enfermement dans le discours théologique, et de se donner en tant que présence réelle, comme en témoignait au même moment le double essor de la mystique et des sciences de la nature. Le « sujet » humain désormais en reproduirait les traits et la force pour mieux la vivre, car elle ne se prouvait pas : elle s’éprouvait. C’est sur cette voie que les poètes ont engagé la littérature nouvelle.

Cette étude essaie de mesurer la signification de cette longue mouvance et de tracer les grandes lignes de son devenir.

Introduction Première partie • Le retour de l’imitation Chapitre I – Répétition, similitude, allégorie De la répétition …à l’imitation Similitudes et rhétorique Le mensonge de l’imitation Similitudes et théologie Similitudes et philosophie Similitudes et textualité Similitudes et ontologie L’allégorie Allegoria in facto Allegoria in verbis Chapitre II – Le défaut des langues : de la similitude à l’imitation Le langage en question Le langage est « lubrique » L’arbitraire… …et ses remèdes Les mots et les choses : adequatio rei et intellectus La prose de la vérité Le degré zéro de l’écriture Chapitre III – Le retour de l’imitation Calcidius et le Timée de Platon Guillaume de Conches Hugues de Saint-Victor Jean de Salisbury Jean de Meun : grandeur et misère de l’art Du côté des poètes Imitation et vérité Deuxième partie • La question de la vérité Chapitre IV – Le modèle de la mystique Les visages de la vérité L’élan mystique Mysticisme : le silence contre la parole Mysticisme : la parole tout de même Mystique : l’imitation dans la vie L’espoir d’un « homme nouveau » Les « Anciens » et les « Modernes » Chapitre V : La vérité de la nature Nature et théologie Le retour de la Nature : éloge de Cornificius Nature, peinture, écriture La force de la nature La philosophie de la nature Le regard à la lumière de la vérité. De la curiosité aux curiosités La vague sceptique Art, nature et culture Chapitre VI : Le sujet de la vérité Le sujet ignoré Augustin : la blessure du désir Abélard ou la catastrophe du sujet Le sujet de la littérature courtoise Amour, plaisir et vérité L’individu contre le sujet Individu, littérature et imitation Troisième partie • Le retour de la poésie Chapitre VII – À quoi bon des poètes ? La poésie médiévale en latin Du côté des poètes Du côté des théoriciens Du côté de l’enseignement : grammaire et rhétorique Du côté des moralistes et des théologiens Le plaisir du diable Chapitre VIII – La vérité des langues « vernaculaires » : Dante Du latin au roman La question de l’autorité Dante et « l’éloquence vulgaire » Poésie et vérité L’amour et la langue Langue vernaculaire et imitation: l’oralité perdue Chapitre IX – La fiction réhabilitée : le devenir de la littérature De l’allégorie à la fiction La vérité comme utopie De l’ « enchantement » au libertinage Le vraisemblable et le vrai Les figures de la fiction : l’âge de la métaphore L’imitation : reproduire ou suivre ? La poésie et la mystique Le fragment et la continuité La figure de l’auteur : la vérité en question Conclusion – Imitation et invention Appendice Abélard Alain de Lille Boèce Robert Grosseteste Hugues de Saint-Victor Isidore de Séville Jean de Salisbury Marius Victorinus Index nominum Bibliographie
Écrit par : Delègue Yves
Première édition
Langue : français
Nombre de page : 256
Dimensions (Lxl) : 24 x 16.5 cm

22,00  TTC

Écrit par : Delègue Yves
Collection :
Thématique(s) :
Mots clefs :
Date de parution : 20/10/2008
Nombre de pages : 256
EAN : 9782868203724

Voir également

La généalogie des dieux païens (Genealogia Deorum gentilium)

La généalogie des dieux païens (Genealogia Deorum gentilium)

Livres XIV et XV. Un manifeste pour la poésie
Généalogie des dieux païens est une œuvre inachevée de Boccace, et peut-être est-ce la raison qui fait de son auteur l’homme d’un seul livre, le Décaméron. Pourtant, elle a occupé vingt-cinq années de sa vie. Et les livres XIV et XV, ici traduits pour...

Inscrivez-vous
pour être tenu informé de notre actualité et de nos parutions

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialité
pour plus d’informations.