La protection de la nature

30 ans après la Loi du 10 juillet 1976

En 2006, la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature a eu 30 ans. Ce texte fondateur, qui pose le principe que la protection de la nature est d’intérêt général, constitue encore actuellement…

En 2006, la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature a eu 30 ans. Ce texte fondateur, qui pose le principe que la protection de la nature est d’intérêt général, constitue encore actuellement un socle législatif dont les dispositions offrent une saisissante cohérence. La loi précise ou crée les instruments spécifiques de conservation des espèces et des milieux – comme les réserves naturelles et le statut des espèces protégées de la flore et de la faune –, reconnaît aux associations un rôle déterminant en matière de protection de la nature et confère également un statut protecteur à l’animal défini comme étant un « être sensible ». Les contributions réunies dans le présent ouvrage mettent également en lumière l’évolution historique de la protection implicite à la protection intégrée, les interrogations qui subsistent encore au regard des principes posés par la loi ainsi que les silences de la loi du 10 juillet 1976.

Avant-propos • Michel Durousseau

Propos introductifs • Denis Delcour / Fabienne Keller

 

I – Histoire et concepts

De la protection implicite à la protection intégrée • Jérôme Fromageau

Que reste-t-il des principes de la loi du 10 juillet 1976 ? • Jean Untermaier

Les silences de la loi du 10 juillet 1976 • Sylvie Caudal-Sizaret

 

II – La protection des espèces et des milieux

Variations autour de la notion d’espèce protégée • Philippe Billet

La protection pénale des milieux et des espèces • Véronique Jaworski

À la recherche d’un statut juridique de l’animal • Marie-Pierre Camproux-Duffrène

 

III – Les outils spéciaux pour la protection de la nature

Du milieu à la zone protégée : la « territorialisation » de la protection des milieux naturels • Chantal Cans

La régionalisation des réserves naturelles, nouvelle étape dans la décentralisation de la protection de la nature • Michel Durousseau

De la nécessité de préserver l’habitat d’une espèce protégée : l’arrêté de protection de biotope a-t-il fait ses preuves ? • Sandrine Bélier

Les prérogatives confiées aux associations : 30 ans d’hésitations ? • Xavier Braud

 

Regards croisés : 30 ans après, quelles perspectives pour les acteurs de la protection de la nature ?

Contributions de François Letourneux, Henri Jaffeux, Frédéric Deck, Adrien Zeller, Thierry Gless

Première édition
Langue : français
Nombre de page : 224
Dimensions (Lxl) : 24 x 16.5 cm

20,00  TTC

Épuisé

Collection :
Mots clefs : ,
Date de parution : 01/01/2007
Nombre de pages : 224
EAN : 9782868203458

Voir également

Revue du droit des religions n°17/2024

Revue du droit des religions n°17/2024

Liberté d’enseignement et religion
Dieu Frédéric
Ce numéro de la "Revue du droit des religions" s’attache à cerner le contenu du principe de liberté de l’enseignement et les effets qu’il emporte sur la liberté de religion des enseignants et des élèves.
Droit canonique et ecclésiastique de l’Église orthodoxe

Droit canonique et ecclésiastique de l’Église orthodoxe

Sources, histoire, institutions et particularités
Papathomas Grigorios D.
Ces études relatives aux canons de l’Église du Ier millénaire et au droit canon de l’Église orthodoxe du IIe millénaire intéressent la vie communautaire, l’ecclésiologie et l’administration des Églises territoriales de tradition orthodoxe.
Revue du droit des religions n°16/2023

Revue du droit des religions n°16/2023

Élection et religion
Forey Elsa
Ce numéro de la "Revue du droit des religions" compare les notions de laïcité et de neutralité religieuse des élus et des élections, en France, en Allemagne et aux États-Unis.
René Capitant : Face au nazisme

René Capitant : Face au nazisme

Écrits 1933-1938
Beaud Olivier et Plyer Ségolène
Dans ces textes rédigés avant-guerre, René Capitant fait preuve de talents multiples, joignant à la rigueur du juriste la profondeur du philosophe, la sagacité de l'observateur, et la prescience de l’analyste des relations internationales.

Inscrivez-vous
pour être tenu informé de notre actualité et de nos parutions

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialité
pour plus d’informations.