L’Alsacienne de Constructions Mécaniques des origines à 1965

Les rêves bâtissent de belles vies. Jean-Baptiste Swilgué n’a jamais été aussi heureux que le jour où il a restauré l’horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg qui, enfant l’avait tant fasciné. Patiemment il a achevé ce long travail dans…

Les rêves bâtissent de belles vies. Jean-Baptiste Swilgué n’a jamais été aussi heureux que le jour où il a restauré l’horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg qui, enfant l’avait tant fasciné. Patiemment il a achevé ce long travail dans l’atelier de construction d’instruments de précision qu’il a créé à Graffenstaden au début du 19e siècle. Une machine qui dépasse la vitesse d’un cheval au galop n’était-ce pas là l’une des plus belles réalisations du génie humain ? André Koechlin le croit ardemment. Mais en ce début de 1826, il travaille, à Mulhouse, dans la plus grande fabrique de cotonnade de l’époque, créée par son oncle (Dollfus Mieg et Cie, le fameux DMC des brodeuses!). Et ce n’est qu’à partir de 1838 qu’il réalise enfin ses premières locomotives à vapeur, sous licence du constructeur anglais Sharp Roberts. Une décennie plus tard, un banquier lui-même amoureux des locomotives rachète l’atelier de Graffenstaden, en vue d’y produire ces machines. En 1871, ces deux établissements fusionnent et donnent naissance à l’Alsacienne de Constructions Mécaniques, connue dans le monde entier pour fournir les matériels les plus sophistiqués (peigneuses à laine, locomotives, engrenages, moteurs Diesel, compresseurs…). L’ouvrage, fondé sur le dépouillement systématique de documents de premières mains (archives départementales, municipales, entrepreneuriales…), retrace l’histoire exceptionnelle de l’entreprise : depuis sa création jusqu’à sa transformation (dans les industries de pointe), sans omettre l’analyse financière des capitaux venus de l’extérieur pour financer les reconversions. De cette épopée, des folles audaces de certains ingénieurs, des terribles épreuves traversées par leurs ouvriers que reste-il ? Deux grandes firmes multinationales, Alcatel et Alsthom, réputées à leur tour dans le monde entier, issues de l’Alsacienne de Constructions Mécaniques.

Écrit par : Bernard François
Première édition
Langue : français
Nombre de page : 480
Dimensions (Lxl) : x cm

22,87  TTC

Épuisé

Écrit par : Bernard François
Collection :
Thématique(s) :
Date de parution : 01/01/2000
Nombre de pages : 480
EAN : 9782868201676

Voir également

Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande n°56-1/2024

Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande n°56-1/2024

De l’Empire allemand à l’Europe : Strasbourg, Poznań et leur héritage allemand
Kostka Alexandre et Ziegler Volker
Un numéro consacré à l’influence allemande sur l’urbanisme et l’architecture de Strasbourg et Poznan.
Jean Héring : Phénoménologie et philosophie religieuse

Jean Héring : Phénoménologie et philosophie religieuse

Serban Claudia et Camilleri Sylvain
Une réédition de la thèse de Jean Héring, parue en 1925 et qui a eu une importance considérable pour le développement de la phénoménologie en France. Elle est annotée et accompagnée de textes inédits et d’études.
Plateia n°4/2024

Plateia n°4/2024

Drozd Céline et Lebois Valérie
Ce numéro aborde les "ambiances" en les raccordant aux questions de la référence et des techniques, à la matérialité du projet ainsi qu’aux pédagogies afférentes.
Les langues et cultures étrangères à la faculté des lettres de l’université de Strasbourg (1838-1967)

Les langues et cultures étrangères à la faculté des lettres de l’université de Strasbourg (1838-1967)

Une histoire entre conflits et diversification
Hamm Albert
Une histoire culturelle et institutionnelle de la faculté des langues étrangères à l’université de Strasbourg, de 1870 à 1967, par l’un de ses témoins privilégiés, ancien doyen de la faculté et président de l’université Marc-Bloch de Strasbourg.

Inscrivez-vous
pour être tenu informé de notre actualité et de nos parutions

Nous ne spammons pas !
Consultez notre politique de confidentialité
pour plus d’informations.