PUS, Presses universitaires de Strasbourg

http://pus.unistra.fr/fr/livre/?GCOI=28682100916440
Les voyages forment la jeunesse
Titre Les voyages forment la jeunesse
Sous-titre Les boursières scientifiques David-Weill à la découverte du monde (1910-1939)
Édition Première édition
Auteurs Magdeleine Apchié, Marie-Louise Arnould, Anna Carrier, Fernande Coupin, Madeleine Dorleac, Alice Lapotaire, Suzanne Lauzanne, Simone Mouchet, Marcelle Philibert
Édité par Antonin Durand
Collection Écrits de femmes
ISSN 22760938
Éditeur Presses universitaires de Strasbourg
BISAC Classifications thématiques HIS000000 HISTORY
HIS010000 HISTORY / Europe
HIS058000 HISTORY / Women
HIS037000 HISTORY / World
Dewey (abrégé) 900 History
909 World history
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3391 Histoire de l'entre-deux guerres (1919-1939)
3380 Documents historiques
3382 Europe
3381 Monde
3379 Personnages historiques
Description public visé Universitaire spécialisé en histoire, études de genre, Étudiant L M D.
Date de première publication du titre 10 septembre 2020
Avec Index ; Bibliographie ; Commentaires ; Notes


Support Livre broché
Nb de pages 392 p. Index . Bibliographie . Commentaires . Notes .
ISBN-13 979-10-344-0078-2
GTIN13 (EAN13) 9791034400782
Date de publication 10 septembre 2020
Publication , France
Nombre de pages de contenu principal 392
Illustrations 20 Illustrations
11 illustrations, couleur
9 graphiques
Format 16,5 x 24 x 2,4 cm
Poids 734 gr
Prix 29,00 €
 

Description

En 1909, le banquier David Weill lançait la première bourse de voyage permettant aux étudiants français, sans distinction de sexe, d'étudier un an à l'étranger. Cette porte ouverte sur l'Europe et sur le monde permit à une génération d’étudiantes – encore très minoritaires dans l’Université française – de découvrir le fonctionnement académique et la vie étudiante à l’étranger.

Ce volume regroupe neuf rapports de séjour rédigés par ces pionnières, nous offrant le témoignage de nouveaux savoirs, de pratiques de recherche et d’enseignement, mais aussi, plus généralement, de leurs impressions sur le monde de la première moitié du XXe siècle et sur la place nouvelle que les femmes y occupent.

À travers la mosaïque de pays et de disciplines qu’ils recouvrent – mathématiques, physique, chimie, biologie, géologie, économie –, ces documents offrent un nouveau regard sur les pratiques scientifiques dans le monde de l’entre-deux-guerres et sur la condition féminine au sein des élites savantes.

Sommaire

INTRODUCTION

David David-Weill et ses boursières
Antonin Durand, Paul Mayens et Lucie Rondeau du Noyer

Être une femme scientifique de 1910 à 1939
Un renouveau des mobilités étudiantes
Le discret M. David David-Weill
Une bourse de recherche dans les universités étrangères
D'un carton l'autre : les archives de la bourse David-Weill
L'élargissement du monde universitaire

 

TEXTES

Rapports de séjour des boursières scientifiques
Textes établis et annotés par Antonin Durand

Alice Lapotaire, séjour en physique à l'université de Cambridge, 1910-1911
Anna Carrier, séjour en physique à l'université de Genève, 1911-1912
Suzanne Lauzanne, séjour en mathématiques à l'université de Rome, 1919-1920
Madeleine Dorléac, séjour en chimie à l'université de Glasgow, 1922-1923
Marie-Louise Arnould, séjour en mathématiques, Italie, 1924-1925
Marcelle Philibert, séjour en géologie à l'université de Rome, 1925-1926
Fernande Coupin, séjour en anatomie et zoologie aux universités de Francfort, Bâle et Zurich, 1929-1930
Simone Mouchet, séjour en biologie à l’université de Montevideo, 1931-1932
Magdeleine Apchié, séjour en économie politique à l’université de Columbia (New York), 1935-1936

 

COMMENTAIRE

La mobilité étudiante au féminin
Antonin Durand

Un genre genré : les attentes du rapport de séjour
Les conditions matérielles du voyage féminin
Les boursières dans la diplomatie universitaire

 

Conclusion : que sont-elles devenues ?

Bibliographie
Index