PUS, Presses universitaires de Strasbourg

http://pus.unistra.fr/fr/livre/?GCOI=28682100477600
Théologie et sciences des religions en débat
Titre Théologie et sciences des religions en débat
Sous-titre Hommage à Gilbert Vincent
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 1
Éditeur Presses universitaires de Strasbourg
Mots clés Éthique, Religions
Public visé 05 Enseignement supérieur
Date de première publication du titre 09 avril 2009
Avec Index


Support Livre broché
Nb de pages 160 p. Index .
ISBN-10 2-86820-381-7
ISBN-13 978-2-86820-381-6
GTIN13 (EAN13) 9782868203816
Référence
Date de publication 14 avril 2009
Nombre de pages de contenu principal 160
Format 16,5 x 24 x 1 cm
Poids 300 gr
Prix 16,00 €
 

Description

Il n'est pas rare qu'une distinction soit opérée entre théologie et sciences des religions. La première serait une discipline spéculative et déductive alors que les autres sciences humaines et sociales attachées à l'analyse du « fait religieux » auraient le mérite d'assurer une démarche inductive, à même de mettre en avant un des principaux critères de la scientificité, la vérification expérimentale.
Au-delà de tout positivisme suranné, n'en va t-il pas des sciences de la religion comme des autres sciences humaines ? Ne sont-elles pas relatives et ne se fondent-elles pas sur des axiomes indémontrables dont se nourrit tout paradigme en sciences humaines ? Mais, en même temps, les deux approches scientifiques de la religion n'ont pas le même objet. La théologie pose la question de Dieu et étudie de manière critique ses représentations ; les sciences des religions étudient les pratiques et les croyances religieuses et leurs effets sociaux. Elles ne peuvent que se situer en deçà de l'objet qui leur échappe toujours quant à sa substance. Il y a donc cohabitation et complémentarité entre deux approches et modalités disciplinaires.

Sommaire

Avant-propos — Matthieu Arnold.

Introduction – « Théologie et sciences des religions : réflexivité et objectivation du croire ». Jean-Pierre Bastian et Francis Messner.

René Heyer — « L'envers de la tradition ».

Gilbert Vincent — « Tradition, traditions : "Du fantasme au symbole" ».

André Birmelé — « Le concept de foi du point de vue de la théologie et de celui des sciences des religions ».

Daniel Frey — « La foi et ses raisons : théologie, philosophie analytique et herméneutique ».

Matthieu Arnold — « L'histoire du christianisme, objet théologique spécifique ou chapitre particulier d'une histoire générale ? ».

Georges Bischoff — « "Eux – qui ne sont pas nous"  : le témoignage d'un historien profane ».

Roland J. Campiche — « La sociologie de la religion ? : objet et méthode d'analyse, compréhension et explication ».

Christian de Montlibert — « La croyance des dogmes néo-libéraux ».

Christian Grappe — « Hommage et reconnaissance à Gilbert Vincent ».

Index nominum
Index rerum