L'artiste savant à la conquête du monde moderne

L'artiste savant à la conquête du monde moderne

Édité par Anne Lafont
Presses universitaires de Strasbourg
Date de parution : avr. 2010
Collection - Formes et savoirs

Ce livre revisite les rapports des arts et des sciences entre le XVIe siècle et le XIXe siècle en convoquant plusieurs chercheurs, d'appartenances disciplinaires diverses (histoire de l'art, littérature, histoire, philosophie) sur deux thèmes : le corps humain et les Nouveaux Mondes.
Si le premier chapitre repose sur les différents usages que les savants firent des représentations du corps et du visage dans le cadre de leurs recherches médicales, il envisage aussi les propriétés performatives de ces images dans le domaine scientifique. Il en ressort qu'elles participent des dispositifs mis en place dans l'expérimentation, qu'elles fondent l'observation et le comparatisme, mais aussi qu'elles nourrissent les démarches esthétiques en proposant des caractéristiques formelles « réalistes », exploitables par les artistes.
Plusieurs approches s'activent face aux imaginaires du voyage d'exploration ou de l'expédition scientifique. La perception confuse et déroutante de l'Européen est progressivement maîtrisée par un recours systématique à un arsenal méthodologique (représentation isolée des éléments naturels, systèmes de classification, figuration des étrangetés les plus absolues...) qui ordonne cet apparent chaos que sont l'Amérique, l'Afrique et l'Asie à leurs découvertes. Enfin, le décryptage théorique des modalités de fabrication et d'énonciation de la visualité savante révèle le rôle des images entre art et science, dans la détermination des savoirs naturels à l'époque moderne, puis dans celui des pratiques artistiques au XIXe siècle.

Anne Lafont

Maître de conférences en histoire de l'art
INHA / Université de Marne-la-Vallée

Diplômée des universités canadiennes pour la Licence et le Master d'histoire de l'art (1989-1994), allocataire de recherches du centre André Chastel (1995-1998) pour le doctorat, puis pensionnaire de l'Académie de France à Rome (1999-2000), Anne Lafont est Maître de Conférences en histoire de l’art moderne à l’Université de Marne-la-Vallée depuis 2003. Ses travaux portent sur les liens de l’art et du politique autour de 1800: elle est notamment l’auteur d’un livre consacré à Girodet (Paris, Adam Biro/RMN, 2005) et de plusieurs articles sur les conséquences institutionnelles et stylistiques des bouleversements révolutionnaires : « L’abolition d’une institution d’Ancien Régime par la Révolution française : l’Académie royale de peinture et de sculpture » ou encore « Un portrait entre cliché racial et émancipation sociale » et aussi « A la recherche d’une iconographie incroyable et merveilleuse : les panneaux décoratifs sous le Directoire ».
Depuis plusieurs années, au sein de l’équipe de recherches LISAA (Littératures, Savoirs et Arts, Université de Marne-la-Vallée), elle participe à des projets pluridisciplinaires sur les rapports qu’entretinrent Arts et Savoirs à la période moderne. Sur ce thème, elle a organisé un colloque international intitulé Le concours de l’image dans les sciences du vivant, qui paraît aux Presses universitaires de Strasbourg en 2010 dans la collection Formes et Savoirs, sous le titre L’artiste savant à la conquête du monde moderne.










Suggestions

La Trinité dans l'art d'Occident, 1400-1460
Sept chefs-d'œuvre de la peinture
François Bœspflug

Thématique

Arts

Suivez-nous