Souvenirs d'une vie d'engagements

Souvenirs d'une vie d'engagements

Presses universitaires de Strasbourg
Date de parution : févr. 2021
Collection - Écrits de femmes

Magda Trocmé (1901-1996) a partagé sa vie d'engagement entre les cités ouvrières du Nord de la France dans les années 1920-1930, l'organisation du sauvetage de centaines d'enfants juifs au Chambon-sur-Lignon, sous l’occupation nazie, et, après-guerre, une intense activité militante au service de la paix et des droits de l’homme. Écrits d’une plume alerte, ces souvenirs font suite à ceux de son enfance (Souvenirs d’une jeunesse hors normes, Strasbourg, PUS, 2017). Ces deux volumes rendent compte d’un itinéraire exceptionnel, marqué par une vive sensibilité à l’arbitraire et par l’impérieuse nécessité de toujours porter secours aux victimes de l’injustice, de la violence — économique ou morale — et de la barbarie. Le témoignage de Magda Trocmé est ici éclairé par trois spécialistes du contexte historique et religieux, sur la théologie du christianisme social, l’histoire des mouvements non violents entre les deux guerres, le plateau Vivarais-Lignon sous l’Occupation, et les voyages de solidarité internationale dans les années 1950.

Magda Trocmé

Magda Trocmé, née Grilli di Cortona (1901-1996), est une figure attachante de femme engagée du siècle dernier. Son nom est lié à celui du pasteur français André Trocmé (1901-1971), au refuge protestant du Chambon-sur-Lignon qu'ils animèrent pendant la seconde guerre mondiale, et au collège Cévenol qu'ils fondèrent sur place pour y développer l’éducation nouvelle. Magda Trocmé travailla longtemps dans le cadre du mouvement non-violent de la Réconciliation, défendant notamment l’objection de conscience et le désarmement.



Souvenirs d'une jeunesse hors normes
Magda Trocmé, Nicolas Bourguinat, Frédéric Rognon
Dans ses souvenirs de jeunesse publiés ici pour la première fois, Magda Trocmé reconstitue un parcours hors du commun dans la société cosmopolite de Florence du début du XXe siècle au sein de la minorité protestante italienne. Elle évoque l'éducation des filles à l'époque de la monarchie libérale jusqu’à sa rencontre avec André Trocmé en 1925.










Suggestions

La mise en texte des savoirs
Gisèle Séginger, Kazuhiro Matsuzawa

Thématique

Littérature

Suivez-nous