Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n°35/2014

Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n°35/2014

La réception germanique d'Auguste Comte
Édité par Laurent Fedi
Date de parution : juin 2014
Revue - Les Cahiers philosophiques de Strasbourg


De son vivant, Auguste Comte (1798-1857) ne réussit pas à susciter l'intérêt des philosophes d'outre-Rhin, qui possédaient leur propre tradition, herméneutique, idéaliste, kantienne et protestante. Brentano ouvrit une brèche, puis le nom de Comte fut associé, dans les sciences sociales, à la naissance d'une discipline autonome, la sociologie, rivale de l'approche philologique. Dans un registre plus politique, une société positiviste allemande fut créée au début du XXe siècle, à Munich. Son fondateur, Heinrich Molenaar, fit ensuite cause commune avec la Ligue Moniste de Haeckel qui défendait une conception scientifique du monde. La référence à Comte circulait chez des penseurs soucieux de dépasser la théologie et de rompre avec la métaphysique. Ce numéro met au jour des filiations culturelles peu connues et les replace dans leur contexte. Il fait une large place à l’interdisciplinarité et livre au public des textes rares ou inédits en traduction française.






Suggestions

Les figures du temps
Lambros Couloubaritsis, Jean-Jacques Wunenburger

Thématique

Philosophie

Suivez-nous