Combattre, survivre, témoigner

Combattre, survivre, témoigner

Expériences soviétiques de la Seconde Guerre mondiale
Édité par Emilia Koustova

La Seconde Guerre mondiale a suscité des représentations qui continuent de façonner l'imaginaire et alimentent aujourd’hui encore en Russie un puissant culte de la victoire devenu source de conflits mémoriels. Ce récit monumental d’une nation unie dans une guerre sacrée ne doit cependant pas occulter les témoignages – tantôt banals, tantôt tragiques – produits en URSS pendant la guerre. Ils disent des expériences ordinaires du front, de l’arrière et de l’Occupation. Ce sont eux qui constituent l’objet de cet ouvrage collectif.
Pièces issues d’enquêtes de police, lettres du front, journaux intimes ou entretiens oraux, tous rendent compte de l’extrême variété des vécus de guerre. Ces écrits constituent le matériau d’une historiographie du conflit qui place désormais au centre de son analyse les expériences individuelles relatées par des participants ordinaires.
Chaque contribution à ce volume propose l’édition d’un ou plusieurs de ces écrits, accompagnée d’une analyse historique.

Boris Kovalev

Boris Kovalev, directeur de recherches à l'Institut d’histoire de l’Académie des sciences de Russie (Saint-Pétersbourg), est un spécialiste renommé de l’histoire de l’Occupation et de la collaboration, sujets auxquels il a consacré plusieurs ouvrages en russe, dont La vie quotidienne en Russie sous l’Occupation nazie (Molodaja gvardija, 2011).