Revue des sciences sociales n°63/2020

Enfants. Contraintes et pouvoir d'agir

Les enfants sont reconnus au niveau international pour le droit à être acteurs de leur existence. Cette perspective s'est diffusée dans les chartes nationales, les pratiques éducatives, les institutions médicales et dans les sciences sociales. Pourtant, cette reconnaissance entre en tension avec des institutions produites avant tout par les adultes et avec des représentations multiples qui considèrent les enfants comme subordonnés, vulnérables voire dangereux. Ce numéro aborde les enjeux et les limites de la notion d’enfant acteur. Les articles présentent autant des lieux où les enfants peuvent être entendus et agir que des systèmes plus restrictifs dans des contextes de soins, dans les espaces publics ou éducatifs.

Virginie Vinel


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Revue des sciences sociales n°64/2020
Modèles d'enfance joués et déjoués
Revue des sciences sociales n° 64/2020
Virginie Vinel, Francesca Zaltron
Ce volume explore la production de modèles d'enfance centrés sur la singularité, l’autonomie, la participation, l’élaboration d’un récit sur soi. Une mise en perspective historique par la reproduction de quelques textes de Chamboredon, Fabiani et Erny permet de mieux situer l’émergence de ces débats dans les sciences sociales en France.



Revue des sciences sociales n° 51/2014
La préadolescence existe-t-elle ?
Nicoletta Diasio, Virginie Vinel
À un moment où de nombreux débats scientifiques soulèvent la question d'une entrée précoce dans l'adolescence et évoquent une reconfiguration des âges de la vie, ce numéro de la Revue des sciences sociales interroge le succès du terme « préadolescence...



Revue des sciences sociales n°64/2020
Modèles d'enfance joués et déjoués
Revue des sciences sociales n° 64/2020
Virginie Vinel, Francesca Zaltron
Ce volume explore la production de modèles d'enfance centrés sur la singularité, l’autonomie, la participation, l’élaboration d’un récit sur soi. Une mise en perspective historique par la reproduction de quelques textes de Chamboredon, Fabiani et Erny permet de mieux situer l’émergence de ces débats dans les sciences sociales en France.



Revue des sciences sociales n° 59/2018
Performances du paraître
Eva Carpigo
Le dossier est consacré aux enjeux performatifs qui engagent l'apparence du corps. Placée au cœur des interactions humaines, l'apparence corporelle est un élément fondamental de la vie sociale. Si paraître signifie exister dans le regard de l'autre, modifier, détourner ou défier les codes de l'apparence nous situe comme des acteurs dans la société.











Suggestions

Appartenances
Partir. Partager. Demeurer.
Juan Matas, Gilbert Vincent

Thématique

Sociologie, Sciences politiques : Maladie et société

Suivez-nous