Zinaïda Guippius

Zinaïda Guippius

Poésie et philosophie du genre
Olga Blinova

Dans la littérature la plus contemporaine, dans les œuvres les plus récentes – des pornographiques aux talentueuses – aucun auteur n'a encore enfreint ce rapport à la femme, universellement répandu, que définit Weininger : la femme est un objet de culte, de convoitise, de respect, de mépris ou de dégoût, bête ou divinité, quelque chose lié au sexe, « absolument autre » que l'homme, du simple fait qu'elle est toujours objet. Ces paroles, extraites de l'article « La bête-divinité – Sur la question du sexe » (1908), appartiennent à la poétesse Zinaïda Guippius (1869-1945), connue aussi dans l'histoire de la littérature russe sous le nom masculin d’Anton Kraïni.

Première monographie collective en langue française consacrée à celle que l’on surnommait « la diablesse blanche », « la madone décadente » ou encore la « Sappho pétersbourgeoise », le présent volume interroge en profondeur la pensée et la vie de Zinaïda Guippius. En passant du concept de genre à sa théorie de l’amour, puis à son écriture poético-philosophique du genre et à sa posture face à ses contemporains pour laisser enfin la place à ses textes inédits, l’ouvrage restitue toute la richesse de son œuvre encore mal connue en France.







Suggestions

Miroirs, reflets
Esthétiques de la duplicité
Peter André Bloch, Peter Schnyder

Thématique

Littérature

Suivez-nous