Histoire de la fin des temps
Nouveauté

Histoire de la fin des temps

Les mutations du discours eschatologique : Moyen Âge, Renaissance, Temps modernes
Presses universitaires de Strasbourg
Date de parution : juin 2022
Collection - Philosophie de la religion

L'eschatologie de l’Occident médiéval s’est construite sur la base de l’Écriture sainte et a connu des évolutions importantes au fil des siècles. Le témoignage des premiers chrétiens montre que l’avènement de la Parousie, objet de leur espérance, est d’abord envisagé par les croyants comme l’espérance d’une libération intérieure et spirituelle, mais aussi extérieure et historique. La dissociation de ces deux aspects, intime et temporel de l’ultime a pu induire, au fil des élaborations du discours eschatologique, une tentative de ramener leur rapport à celui d’une relation logique supposée permettre de les déduire l’un de l’autre. C’est ainsi que l’eschatologie a pu générer une téléologie et que le discours de la théologie a pu laisser place à un ensemble de philosophèmes portant sur « la fin de l’Histoire ». C’est à examiner les étapes historiques de cette mutation du discours eschatologique que travaillent les différentes contributions rassemblées ici, selon des approches thématiques diverses (théologie, histoire de l’Église, histoire de l’art, philosophie…), cherchant à éclairer le tournant pris à la Renaissance et la question de l’émergence de la modernité.

Édouard Mehl

Édouard Mehl est professeur de philosophie moderne et d'histoire des sciences à l'université de Strasbourg. Il est directeur adjoint du Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine (CREPHAC, UR 2326). Ses recherches portent sur l'articulation entre philosophie et science de Copernic à Kant et son interprétation dans la philosophie contemporaine (néo-kantisme, phénoménologie).



Descartes en Allemagne, 1619-1620
Le contexte allemand de l'élaboration de la science cartésienne
Édouard Mehl
« J'étais alors en Allemagne, où l'occasion des guerres (…) m'avait appelé ». Au-delà de ces quelques mots, on ne sait presque rien des circonstances qui entourent la naissance du projet philosophique cartésien. L'ouvrage tâche d'évaluer ce qu'elles apportent à l’intelligence du projet de fondation d’une nouvelle science mathématique de la nature.



Descartes en Allemagne, 1619-1620
Le contexte allemand de l'élaboration de la science cartésienne
Édouard Mehl
L'Olympica (1619) et le Discours de la méthode (1637) présentent des bizarreries qui sont devenues si familières qu'elles sont continûment réaffirmées sans être nouvellement examinées : qu'est-ce donc en effet que cette “science admirable” qui ne dit...





Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n°32/2012
La science et sa logique
Édouard Mehl
L'objet qui réunit ici les contributions d’historiens de la philosophie moderne et contemporaine est vaste et complexe; de surcroît le colloque dont ce volume réunit les actes avait pour ambition, peut-être un peu excessive, de couvrir une période longue de la Geschichte der...



Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n°25/2009
L'idée de monde / La vie active
Édouard Mehl, Arnaud Tomès
Ce numéro des Cahiers Philosophiques de Strasbourg présente un recueil d’études consacrées à « l’idée de monde » et à la « vie active ». Toutes sont issues de conférences données dans le cadre des travaux du GEPS (Groupe d’études philosophiques de...



Les Cahiers philosophiques de Strasbourg n° 51/2022
Nietzsche : le projet de la Généalogie de la morale
Anne Merker, Emmanuel Salanskis
Ce numéro est consacré à la Généalogie de la morale de Nietzsche, selon une hypothèse inédite : Et ce dernier, au lieu d'un « concept nouveau de généalogie », ne nous aurait pas plutôt présenté un projet de recherche collectif et interdisciplinaire sur « l’histoire de la morale réelle » ?











Suggestions

Suivez-nous