<I>Roméo et Juliette</I> et la dramaturgie shakespearienne

Roméo et Juliette et la dramaturgie shakespearienne

Date de parution : janv. 1994

La plus célèbre pièce de Shakespeare est paradoxalement l'une des moins étudiées. Un éclairage à la lumière de la dramaturgie shakespearienne est ici proposé. On découvre alors, dans Roméo et Juliette, une fantaisie très étudiée, rompant et recréant tour à tour l'illusion scénique, faisant se chevaucher tragédie et comédie, définissant l'écriture théâtrale à travers la folie et le rêve. Le personnage mérite aussi un examen particulier. Il reçoit sa vie, non seulement de sa psychologie, mais grâce à toutes les ressources du langage proprement dramatique, comme le masque, le costume, les accessoires, la chorégraphie des mouvements dessinés sur la scène. Les groupes se structurent de même par rapport à l'intrigue, grâce au cloisonnement de l'espace scénique ou à la faveur de chronologies décalées. Le scénario de la pièce, enfin, subit l'influence de la tragédie antique, mais reflète aussi la symbolique d'un itinéraire cabalistique. Le mythe sous-tend l'intrigue.






Suggestions

Jean Giraudoux
Intermezzo : étude critique
Colette Weil

Thématique

Géographie, Environnement : Europe
Littérature : Théâtre

Suivez-nous