Migrations et mémoire germaniques en Amérique latine à l'époque contemporaine

Migrations et mémoire germaniques en Amérique latine à l'époque contemporaine

Contribution à l'étude de l'expansion allemande Outre-Mer
Jean-Pierre Blancpain
Presses universitaires de Strasbourg
Date de parution : janv. 1994
Collection - Les mondes germaniques

Dans l’expansion européenne hors d’Europe, les Allemands sont des tard-venus. Leur rôle est mince en Amérique latine avant le somptueux inventaire de Humboldt. C’est une Allemagne inquiète, intelligente, de tradition piétiste, libérale ou démocratique qui aborde, conquiert et métamorphose, dès 1820, les régions marginales ou enclavées d’États latino-américains inachevés. Souabes, Hessois, Saxons, Tyroliens, Vieux-Bavarois, Allemands du Danube et de Russie illustrent ici les modes d’expression privilégiés et complémentaires de la plus vieille germanité par la langue, l’école, le credo, la vie associative, grâce à une endogamie sans faille et à des coefficients d’accroissement démographique qui étonnent. Le nationalisme allemand verra, de 1885 à 1945, des germanophones obstinés comme des Sud-Américains accidentels, donc récupérables, la réponse des intéressés n’étant pas toujours celle que l’observateur étranger leur attribue trop légèrement. Émigration, colonisation, vitalité du Deutschtum, réseaux de transmission d’une culture : tout contribue à faire de la mémoire allemande en Amérique latine un raccourci épique de l’expansion européenne outre-mer.






Suggestions

Statistiques d'histoire économique
Époque contemporaine
Odette Voilliard, Guy Cabourdin, François-Georges Dreyfus

Thématique

Histoire : XIXe - XXe siècle

Suivez-nous