La plaque photographique
Nouveauté

La plaque photographique

Un outil pour la fabrication et la diffusion des savoirs (XIXe-XXe siècle)
Date de parution : sept. 2019
Collection - Cultures visuelles

D'abord utilisée à l'aide de la lanterne magique pour le divertissement, la plaque photographique s’est imposée dans le dernier quart du XIXe siècle comme un outil particulièrement adapté à la production et la diffusion des savoirs. Depuis quelques années, les plaques photographiques, souvent reléguées dans des réserves, voire totalement oubliées depuis un peu plus d’un demi-siècle, sont regardées comme les témoins patrimoniaux de pratiques pédagogiques et savantes révolues.

Ce volume collectif s’inscrit dans les recherches actuelles sur le patrimoine pédagogique et scientifique. Il témoigne d’une volonté de mieux connaître ces objets pour mieux les valoriser et les conserver. Il propose également d’examiner les cultures visuelles qu’ils mettent au jour, en particulier en matière de construction et de diffusion des savoirs naturalistes, historiques, archéologiques, géographiques ou ethnographiques entre la fin du XIXe et le milieu du XXe siècle.

Delphine Diaz

Delphine Diaz est maîtresse de conférences en histoire contemporaine et membre du Centre d'études et de recherche en histoire culturelle (EA 2616) à l'université de Reims Champagne-Ardenne. Elle a publié en 2014 un livre issu de sa thèse, Un asile pour tous les peuples ? Exilés et réfugiés étrangers en France au cours du premier XIXe siècle (Paris, Armand Colin, 2014) et a codirigé Exils entre les deux mondes. Migrations et espaces politiques atlantiques au XIXe siècle (Mordelles, Les Perséides, 2015). Elle coordonne depuis 2016 un programme financé par l’Agence nationale de la recherche, AsileuropeXIX, qui vise à faire une histoire de l’accueil des réfugiés en Europe de l’Ouest et du Sud entre les années 1830 et 1870.










Suggestions

KTÈMA n° 28/2003
Edmond Lévy

Thématique

Histoire

Suivez-nous