Philippe Jaccottet : poésie et altérité
Nouveauté

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

Date de parution : sept. 2018
Collection - Configurations littéraires

La parution de l'œuvre de Philippe Jaccottet en Pléiade permet de mesurer la dimension de l’altérité dans une poésie dont l’un des traits distinctifs est d’être fondamentalement dialogique. S’il n’y a pas d’expérience poétique sans une tension entre un principe de solitude et un principe d’altérité, l’œuvre de Jaccottet est de celles qui assument cette tension tout en orientant le plus possible la parole vers l’exigence de l’altérité dont Mandelstam a donné la formule : « Pas de lyrisme sans dialogue ». Pour Jaccottet, comme pour plusieurs poètes de sa génération, la poésie est par sortie de soi, par ouverture à l’autre – ou n’est pas. Écrire poétiquement, c’est répondre à l’autre et de l’autre ; il y va de la responsabilité du poète, qui engage aussi la responsabilité du lecteur.

Isabelle Lebrat

Isabelle Lebrat, agrégée de lettres, intègre l'ESPE en 2003 où elle est co-responsable de master. Elle a soutenu en 2001, sous la direction de Michèle Finck, une thèse sur « Philippe Jaccottet et l’éthique de la voix ». En 2002 paraît son essai Philippe Jaccottet, tous feux éteints (Bibliophane éditeur avec une préface de Philippe Jaccottet). Elle a publié de nombreux articles sur la poésie contemporaine, ainsi que sur la littérature de jeunesse. 










Suggestions

Écriture(s) de l'histoire
Gisèle Séginger

Thématique

Littérature : Poésie

Suivez-nous