Victorien Sardou, un siècle plus tard

Victorien Sardou, un siècle plus tard

Édité par Guy Ducrey
Presses universitaires de Strasbourg
Date de parution : oct. 2007
Collection - Configurations littéraires

Dans la deuxième moitié du 19e siècle, Victorien Sardou (1831-1908) fut l’ambassadeur officieux de la culture française à l’étranger, grâce notamment à sa muse Sarah Bernhardt, pour qui il écrivit sept pièces. En quarante ans de carrière, il parvint à déployer des talents variés : tour à tour, ou simultanément, auteur de féeries, de vaudevilles, de comédies de mœurs, de satires sociales, de drames historiques ou psychologiques, il fut aussi metteur en scène, décorateur à ses heures, agent littéraire et promoteur de spectacles. Un homme de théâtre, dans l’acception plurielle que l’expression recouvrait au 19e siècle, et jusqu’à Cocteau. Mais cet éclectisme, et plus encore le suffrage du grand public, valurent à l’auteur de solides inimitiés, et un mépris persistant. Ce n’est pas le moindre intérêt de son œuvre que d’avoir servi de repoussoir aux poètes et dramaturges de l’avant-garde, notamment symboliste.
Un siècle après disparition de l’auteur, il est possible de jeter un regard renouvelé sur son œuvre – sur des spectacles qui marquèrent à maints égards l’apogée du 19e siècle au théâtre, mais qui, peu avant l’arrivée du cinéma, semblaient aussi annoncer le siècle à venir. Comment considérer, à un siècle de distance, la production de Sardou ? Et son travail de mise en scène ? Comment les articuler surtout avec la création théâtrale du 19e siècle finissant  ? Et avec celle d’un 20e siècle que Sardou connut à peine ? Telles sont les questions développées par ce livre – le premier à projeter des feux croisés sur celui qui s’était tenu, durant un demi-siècle, au centre de la scène théâtrale européenne.

Guy Ducrey

Professeur de littérature comparée
Université Marc Bloch

Guy Ducrey est professeur de littérature comparée à l'université de Strasbourg. Il a consacré l’essentiel de ses travaux aux relations entre les textes et la scène dans l’Europe du XIXe siècle finissant. Il a publié une anthologie critique de huit Romans fin-de-siècle (Robert Laffont, 1999), deux ouvrages sur le spectacle et la littérature vers 1900 (Corps et Graphies. Poétique de la danse et de la danseuse autour de 1900, Honoré Champion, 1996 ; Tout pour les yeux, Presses universitaires Paris Sorbonne, 2010) et, plus récemment, codirigé le Dictionnaire Colette (Classiques Garnier, 2018). Il a en outre participé à l’édition du volume des Romans et nouvelles de Huysmans (Bibliothèque de la Pléiade, 2019).


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

L'Europe en automobile
Octave Mirbeau écrivain voyageur
Éléonore Reverzy, Guy Ducrey
Lorsqu'en 1907, Octave Mirbeau fait paraître "La 628-E8", récit d'un voyage en automobile à travers l'Europe, il suscite le scandale. Ce récit est ici exploré par des spécialistes de Mirbeau, des comparatistes et des historiens d'art.



« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es »
Fictions identitaires, fictions alimentaires
Bertrand Marquer
Cet ouvrage collectif questionne les fondements implicites du lien entre choix alimentaires et construction d'une identité. Il croise des problématiques historiques ou sociologiques et s’attache à l’existence concrète et effective d’une image, à sa place et sa capacité de s’imposer comme une grille d’intellection du réel.











Suggestions

Être dix-huitièmiste aujourd'hui ?
Jean-Claude Gardin, Kamel Gaha

Thématique

Littérature : Littérature - XIXe s.

Suivez-nous