Cinémas profanes

Cinémas profanes

Straub-Huillet, Harun Farocki, Pedro Costa : une constellation
Date de parution : mars 2018
Collection - Formes cinématographiques

Danièle Huillet et Jean-Marie Straub, Harun Farocki et Pedro Costa inventent des dispositifs cinématographiques qui profanent le cinéma. En déconstruisant le langage cinématographique, en mettant au jour leur « armature artistique », les films profanes libèrent et transmettent des énergies, des capacités d'imagination et des méthodes de production d’images, de montages, de pensées. Leur fonction n’est pas tant de communiquer un message, de donner une leçon ou de transmettre un savoir au spectateur, que de disséminer les traces de leur travail dans leurs films et d’inviter ainsi le spectateur à les recueillir afin de reconstruire une méthode de production, de fabrication, d’un film.

Thomas Voltzenlogel

Thomas Voltzenlogel est docteur en Art et professeur de théorie et dramaturgie à la Haute École des Arts du Rhin. Anciennement Attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l’Université de Strasbourg puis à l’Université Lumière – Lyon II, il enseigne également au sein du département Cinéma de l’Université de Strasbourg.


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Les cinémas d'Asie
Nouveaux regards
Nathalie Bittinger
Quelles pistes de réflexion esthétiques, historiques ou théoriques posent les cinémas d'Asie ? Quels en sont les problématiques et les enjeux principaux ? Tels sont les axes qui structurent cet ouvrage évoquant des cinématographies aussi riches que celles du Japon, de la Chine, de Taiwan ou encore de la Corée du Sud et du Nord, de la Malaisie...











Suggestions

Natures mortes
Douze variations
François Martin, Jean-Luc Nancy

Thématique

Arts : Cinéma

Suivez-nous