Collection  : Cultures visuelles
Collection dirigée par Martial Guédron

Cette collection veut interroger la longue histoire des images, de leur rôle, de leur production et de leur diffusion. Elle s'inscrit dans un champ de recherches qui a émergé avec l'intensification sans précédent des signes visuels dans la vie quotidienne et l'expansion rapide des nouveaux médias. Elle entend intégrer les apports des travaux menés en anthropologie visuelle, dans les études sur la culture matérielle et celles sur la culture de masse. Elle ne privilégie aucune famille d'artefacts visuels sur une autre, quel que soit l'horizon culturel où ceux-ci s'inscrivent. Elle accueille notamment les enquêtes consacrées aux corpus délaissés, dépréciés, voire condamnés par l'ordre moral, politique et esthétique dominant.

Que l'objet de son étude soit de son temps ou d'une époque révolue, le chercheur en sciences humaines et sociales ne peut ignorer d’où il voit, d’où il pense et d’où il parle, ni les façons de faire, de dire et d’écrire au travers desquelles les images sont devenues inévitables et indispensables, que ce soit sous la forme de photographies, de projections ou d’écrans lumineux. On le sait, depuis quelques décennies, ces mutations suscitent de nouvelles formes de questionnements et de nouvelles manières d’appréhender les signes visuels ainsi que les dispositifs de vision au sein des disciplines. C’est dans cette perspective que se situe notre ligne éditoriale, avec pour ambition, en privilégiant la diversité des objets, des méthodes, des approches théoriques et des positions critiques, de montrer que les images – tant dans leur matérialité que dans ce qui les lie aux imaginaires visuels – possèdent une cohérence et des propriétés spécifiques, y compris quand elles se trouvent dans un rapport dialogique avec des sources textuelles ou orales. Ce qui ne signifie pas, bien entendu, que leur sens, leurs fonctions et leurs usages soient autonomes ou immuables : tout au contraire, dans le champ ouvert par les études visuelles, l’analyse des images permet d’appréhender de façon novatrice la construction culturelle et sociale des représentations, des sensibilités et des mécanismes cognitifs. Ainsi cette collection se donne-t-elle aussi pour objectif la diffusion de travaux de recherche au-delà du cercle des spécialistes de l’histoire de l’art traditionnelle, en privilégiant l’interdisciplinarité et les connexions avec l’histoire culturelle et matérielle, la littérature, les études sur le cinéma et la culture de masse, la sociologie et l’anthropologie.

• ISSN : 26493799
   

Déjouer la guerre ?
Une histoire de l'art des tranchées (1914-1918)
Bertrand Tillier
Dans le laiton des douilles d'obus ou l'aluminium des fusées, les combattants de la Grande Guerre conçurent, avec un outillage de fortune et beaucoup d'ingéniosité, des bagues, coupe-papier, encriers, etc. Ces artefacts disent leur désir d'ubiquité, leur volonté de s’abstraire de la guerre moderne et de ses violences inédites.



Voir l'Espace
Astronomie et science populaire illustrée (1840-1969)
Elsa De Smet
Au fil des pages de ce livre, Elsa De Smet met en lumière les conditions d'élaboration des nombreuses images qui, entre 1840 – première photographie de la Lune réalisée par J. W. Draper – et 1969 – première photographie prise depuis le sol de notre satellite par la mission Apollo 11, ont jalonné la formation et l'épanouissement de l’art spatial.






Agenda

Les PUS à l'oreille, 28 mars 2019 à 12h30

Autour du livre d'Édouard Mehl, Descartes en Allemagne, 1619-1620. Le contexte allemand de l'élaboration de la science cartésienne
Bibliothèque du Portique, 14 rue René Descartes, Strasbourg. Entrée libre.

Les bibliothèques de l'université et les Presses universitaires de Strasbourg vous invitent à venir découvrir le livre d'Édouard Mehl, Descartes en Allemagne, 1619-1620. L'auteur, professeur de philosophie moderne et d'histoire des sciences à l'université de Lille, dialoguera avec Nicolas Roudet, historien des sciences et spécialiste de Kepler.

« J'étais alors en Allemagne, où l'occasion des guerres […] m'avait appelé ». Au-delà de ces quelques mots, on ne sait presque rien des circonstances qui entourent la naissance du projet philosophique cartésien. Le livre d'Édouard Mehl tâche d'évaluer ce qu'elles apportent à l’intelligence du projet de fondation d’une nouvelle science mathématique de la nature.

 

 

Savoirs en partage, 14 mars 2019 à 18h30

Le patrimoine concentrationnaire, entre histoire et mémoire
Auditorium de la BNU, Strasbourg. Entrée libre.

afficheAlors que les derniers déportés survivants disparaissent peu à peu, les études archéologiques menées sur le site d'anciens camps de concentration permettent de combler les lacunes provoquées par les destructions d'archives délibérément opérées par les nazis. Comment les objets retrouvés et les éléments de bâti identifiés lors de ces fouilles s'articulent-ils aux témoignages collectés par les historiens?

Rencontre en lien avec la parution du livre de Hans-Joachim Lang Des noms derrière des numéros, animée par Guy Wach, avec Frédérique Neau-Dufour, directrice du Centre européen du résistant déporté, Pierre Dufour, architecte en chef des monuments historiques et Michaël Landolt, archéologue à la DRAC.

 

 

afficheSéminaire "Revues en sciences humaines et sociales : quelles pratiques éditoriales ?
Organisé par les Presses universitaires de Strasbourg, il s'est déroulé le 27 novembre 2018.

> Voir les captations vidéo du séminaire

 

 

 

Suivez-nous