Littérature > Théâtre

   
1 2 >>>
    retrier par titre


Bestiaire d'amour
Bestiario de amor
José Manuel Corredoira Viñuela, Isabelle Reck
Dans son Bestiaire d'amour, José Manuel Corredoira Viñuela fait se côtoyer six éléphants, un coq « un tout petit peu » assassiné ainsi qu'un perroquet aveugle. Ces trois textes, édités pour la première fois en version bilingue, sont des palimpsestes tantôt loufoques, tantôt extravagants, parfois surréalistes, assurément érudits et jouissifs.



La Belle (au bois) dormant
La bella durmiente
Jerónimo López Mozo, Antonia Amo Sánchez
Dans La belle (au bois) dormant / La bella durmiente, pièce de théâtre publiée en version bilingue, Jerónimo López Mozo relate les affres de Francis, un adolescent otage d'une éducation sexuelle qui cache l'essentiel et idéalise l’amour. En pleine crise œdipienne, il se trouve confronté avec effroi à la réalité de la sexualité adulte.



ReCHERches n° 19/2017
Juan Mayorga : théâtre et violence
Erwan Burel, Carole Egger
Diplômé de mathématiques, docteur en philosophie, le dramaturge madrilène Juan Mayorga s'est nourri de la pensée de Walter Benjamin. Cette influence est perceptible dans la place que tient la violence dans cet univers dramatique ; elle sert aussi de fil directeur à ce volume consacré à l’œuvre théâtrale espagnole contemporaine la plus représentée.



La phénoménale ventrée du marquis de Ruchestinto
Euloxio R. Ruibal, Isabelle Reck
La phénoménale ventrée du marquis de Ruchestinto de l'auteur de langue galicienne Euloxio R. Ruibal est une pièce représentative du théâtre rituel du Nuevo teatro galicien, théâtre de résistance au cours des derniers soubresauts du franquisme. L'auteur y entremêle l'héritage rabelaisien, l'esperpento de Valle-Inclán et la farce du potache A. Jarry.



Renaissances du Mystère en Europe
Fin XIXe siècle - début XXIe siècle
Anne Ducrey, Tatiana Victoroff
Le genre du Mystère semble bien vivace en ce début du XXIe siècle. De Dumas à Castellucci, de Lorca à Pommerat, de Claudel à Dario Fo, de Barnes à Tabori, l'ouvrage s'attache à comprendre la pérennité du Mystère jusqu'à nos jours, ses déclinaisons et réinvestissements, les nouveaux enjeux que lui confère la modernité.



Théâtre et Métathéâtre dans l'œuvre de Luis Riaza
Carole Egger
Partant du postulat de Michel Vinaver selon lequel comprendre une œuvre dramatique, c'est comprendre son mode de fonctionnement dramaturgique, cet ouvrage propose une analyse des différentes formes de métathéâtralité qui sont le fondement du processus créatif chez Luis Riaza...



Textes dramatiques d'Orient et d'Occident : 1968-2008
Carole Egger, Isabelle Reck, Edgard Weber
Investigations dans le théâtre contemporain d'Orient et d’Occident des quarante dernières années.



Télécomédie
Fantaisie théâtrale en 60 scènes
Leo Maslíah
Pièce de l'auteur uruguayen Leo Masliah, pour la première fois traduite en français, et augmentée d'études critiques et d'une entrevue avec l'auteur. Parodie, dérision, métatextualité, métathéâtralité y sont à l'honneur.



Nuevo teatro español (1965-1978)
De l'enchantement textuel au désenchantement
Isabelle Reck
Étude des univers dramaturgiques de L. Riaza, F. Nieva, A. Martínez Ballesteros et M. Romero Esteo, auteurs du « nuevo teatro español »: un théâtre de résistance et de subversion esthétiques et politiques dans le contexte du franquisme.



Écriture(s) de l'histoire
Gisèle Séginger
Le passé est toujours recomposé ; l’histoire vue par le prisme de la littérature. Le volume analyse, à travers l’œuvre de différents auteurs, des questions récurrentes d’un siècle à l’autre : la différence entre l’historique et le véridique, le...



1 2 >>>



Agenda

Jeudi 17 mai à 18h30

invitation

Savoirs en partage #5
Mai 68, cinquante ans après.

Mai 68 en Alsace. Archives et témoignages
Guy Wach, journaliste, dialoguera avec les commissaires de l'exposition "Mai 68 en Alsace" présentée à la BNU (Geoffrey Girost, Benoît Wirrmann) et deux acteurs de la mobilisation étudiante et ouvrière du printemps 68 à Strasbourg et à Mulhouse (Jean-Claude Richez  et Bernard Enggasser).

BNU, auditorium, 1er étage
Entrée libre

Suivez-nous